Camping vertical dans le Verdon (juin 2018): la formation portaledge

Passer une nuit  dans les parois bien verticales des gorges du Verdon, avec 300m de vide sous les pieds, ça fait rêver !  Une équipe de 10 ROC14 ziens est partie en juin 2018 pour tenter cette aventure, dans le cadre d’une formation qui visait les techniques “big wall” organisée sur un week-end prolongé. Escalader une paroi de plusieurs centaines de mètres peut parfois demander plusieurs jours et imposer des bivouacs en pleine verticalité. L’organisation d’une telle aventure est complexe et cette formation nous a permis d’aborder plusieurs aspects techniques nécessaires pour préparer de tels projets.

 

Effectivement, l’escalade en big wall ne s’improvise pas. Nous sommes d’abord allés à Annot où, avec pédagogie et enthousiasme, les BE Lionel et Marylin nous ont d’abord expliqué puis fait pratiquer les techniques de hissage avec un mouflage de grands sacs, les “haul bags”, contenant de l’eau, de la nourriture et tout le matériel nécessaires à plusieurs jours d’autonomie en paroi. On a appris aussi comment installer un portaledge quand on est suspendu, que faire en cas d’accident… il y a plein de choses à apprendre !

Pour mettre tout cela en pratique, nous sommes partis le lendemain dans le Verdon, et nous sommes descendus dans les gorges  par un énorme rappel plein gaz, en fil d’araignée (200m en une seule fois sur corde statique!). Quelle ambiance ! Les vautours circulaient, le ciel était plein de nuages noirs, mais par chance, nous avons échappé à la pluie. Arrivés en bas, chaque cordée récupérait son haul bag et commençait à grimper des grandes voies équipées. Petit à petit, les manœuvres de hissage devenaient plus fluides, mais les sacs encastrés dans un arbre ou sous un bombé donnaient quelques belles occasions de faire de la gymnastique.

Notre destination était une grande vire dans la paroi qui ressemble à un jardin suspendu. Nous avons alors installé les portaledges et hamacs dans la paroi, en contre-bas de la vire, sécurisés par des pitons et chevilles autoforeuses. Particulièrement robustes et faciles à installer : des brancards de l’armée russe recyclés en portaledge.

Les haul bags ne contenaient pas seulement de l’eau, mais aussi des saucisses, des légumes, et des boissons diverses. Nous avons terminé la journée par un barbecue sur la vire qui a duré jusqu’au petit matin. La nuit à la belle étoile, encordé sur le portaledge, était finalement assez confortable.  Le lendemain, la formation s’est concentrée sur le pitonnage et les manoeuvres de sauvetage en paroi, avant de regagner le haut de la paroi par les dernières longueurs des grandes voies.

L’envie de mettre en pratique toutes ces techniques est forte, comme aussi celle de les partager avec d’autres grimpeurs et grimpeuse au sein de la FSGT. En effet, ces techniques constituent en bonne partie un atout important non seulement pour les immenses parois américaines, mais aussi pour les courses d’alpinisme et les grandes voies en montagne. Il nous reste maintenant à constituer des équipes pour mettre tout cela en pratique et se lancer dans de beaux projets. Dans les Alpes ? En Corse ? Plus loin encore ?  Les idées ne manquent pas. Affaire à suivre !

Pour partager :Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter

Ecrit par : Vincent