Baume les Dames : we du 25 au 27 juin

Pour une voiture c’est le départ à 14h de porte d’Italie avec quelques ralentissements, normal, sinon c’est pas drôle, et puis on est lancé ! Ce n’est pas tout près, quand même 4 bonnes heures de route, on pense à ceux qui sont partis à 17h-18h et on se dit qu’on a bien fait de partir tôt 🙂

On arrive en Franche-Comté dans notre camping somme toute très sympa, au bord d’une petite rivière. Les tenanciers nous offrent de monter bancs et tables, sous une bâche. On est les premiers, on monte nos tentes puis c’est le moment du repas, accompagné d’une petite bière locale au miel choisie par Mathilde 🙂 On profite de ce temps pour regarder les topos. Sur ce point, Steph avait déjà prévu où emmener tout le monde, donc on n’a pas vraiment cherché longtemps ! lol 🙂 

Les autres n’arrivant décidément pas, on décide de se coucher. Ça les fait venir : on a juste eu le temps de dire bonsoir à une voiture et de leur montrer où s’installer. Quelques minutes plus tard, on a loupé la seconde voiture, déjà ensevelis dans nos duvets, prêts à affronter le froid, parce que quand même cette nuit-là ma bonne dame, ça a caillé (bon sauf pour Elisabeth, mais faut toujours une exception à la règle). 

 

On s’était dit : »départ à 9h00 !” mais on est en we avec une journée sans pluie devant nous alors on a un peu traîné.

On arrive au secteur du “Quint”, et on trouve une bien belle falaise, haute, verticale, où il y a peu de voies faciles (je veux dire dans le 5). Si, il y a un secteur, “éthique et toc”, qui propose des voies dans le 4 et 5, qui ne sont pas très longues mais bien pour se remettre en jambes ! A côté, pas mal de 5 sup, de 6, et du 7 en veux-tu en voilà (du 8 aussi, non ??). Ce qu’on retient du secteur “Quint”, c’est qu’il vaut mieux être à l’aise dans le 6 pour avoir assez de voies à faire (bravo Hai pour la 6b). On ne vous conseille pas une lecture trop aléatoire du topo puisque Steph et Mathilde au secteur « Petit Verdon » s’échauffent dans une 7a pensant que c’était du 5c… Dans l’aprem certains d’entre nous partent au secteur “Sous Buen” où le topo annonçait davantage de voies faciles. Ca tombe bien, c’est le secteur que l’on voulait faire le lendemain, on a donc eu des éclaireurs ! 

 

Rentrés au camping on prend une petite douche et on n’oublie pas l’apéro ! Bières brassées dans la région, et refroidies dans la rivière, pas mieux ! 🙂 Ça permet aussi de mieux se connaître, de rencontrer de nouvelles personnes qui n’ont pas pu profiter (covid oblige) de la salle et du club les derniers mois. Ensuite, direction la pizzeria « Chez Laurette”. On y trouve une cuisine assez originale, où les pizzas sont plus des « flammekueches » franc-comptoises qu’autre chose mais bon… On arrive tout de même à terminer nos énormes salades et pizzas avec une base de pommes de terres noyées dans (presque) tous les fromages fondus de la région… 🙂 “C’est pas de la salade de bobo” comme nous a très justement fait remarquer Elisabeth ! 🙂
Nous avons aussi eu droit à un épisode avec une porte coincée qui n’obéit qu’à la pizzaïola, bonne ambiance et bon repas !

Retour au camping pour une nuit beaucoup moins froide que la précédente, et pour un réveil par le merle du coin 🙂

Le lendemain, dimanche, départ pour le secteur “Sous Buen” où il y a effectivement de tout, et ça c’est top ! Tout le monde a eu l’air de grimper comme il le souhaitait, et Mathilde a même grimpé pendant l’averse (normal, le départ de sa 6C était dans une grotte). Du coup, nous, on en a profité pour manger, l’encourager, et la mitrailler de photos !

On reprend la grimpe après la pluie, ou entre 2 averses. Soit des secteurs n’ont pas été trop touchés, soit le calcaire sèche ultra vite, mais bonne nouvelle beaucoup ont pu continuer à grimper. Malgré tout, il est temps de penser à retourner au camping, plier les tentes et reprendre la route pour Paris. 

 

Bilan, cette falaise n’est pas si loin et il y en a pour tous les niveaux, quatre jours là bas aurait été idéal. On reviendra…  Belle falaise, bien équipée, de longues voies, un beau calcaire puis un chouette cadre avec la vue sur les méandres de Doubs, les forêts environnantes et la vélo-route qui serpente doucement. Super groupe, merci à toutes et tous…

 

Pour partager :Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

Ecrit par : stéph