Sortie à Hauteroche / Fête des falaises (mai 2018)

Sortie à Hauteroche / Fête des falaises

Du 18 au 21 mai

Après avoir subi quelques pressions amicales, deux acolytes se sont finalement décidés à rassembler les troupes pour se rendre à la fête des falaises, rendez-vous Bourguignon annuel et incontournable.

C’est un samedi matin aux allures de gueule de bois que le mail de lancement de la sortie arrive dans les boites mail. En quelques minutes, aspirine dans une main et téléphone dans l’autre, le mot circule : « viiiiiiiiite inscrivez-vouuuuuuus avant qu’il n’y ait plus de place ! ». Ni une ni deux, le google doc se remplit inlassablement, jusqu’à 25 participants, un record.

Ca fait beaucoup de monde et pourtant l’orga tourne à merveille grâce aux deux chefs de troupe : presque pas d’emails, un doc partagé qui sert à tout, un travail de groupe exemplaire.

Le vendredi du départ tout est fin prêt, ceux qui ont la chance de pouvoir décoller à 18h trépignent dès le matin. Au final, après quelques petits démarrages ratés, les 4 premiers véhicules sont encore en chemin à minuit, sillonnant la superbe route qui mène au minuscule village de Hauteroche.

Vers minuit et demie la Tommobile arrive la première sur le lieu du camping, mais après d’épiques aventures ! Paix à son châssis tout rayé et son pot d’échappement tout raclé…sortie d’embourbement difficile, dans un bois qui n’était même pas le bon.

Tout le monde finit par arriver à bon port, et c’est dans la nuit noire et le froid que nous montons les tentes, sous le ballet des lampes frontales.

 

Un réveil pas si matinal au chant de milliers d’oiseau (la dernière voiture n’est pas encore arrivée, ça sert d’excuse pour ne pas se lever trop tôt), et surtout un petit dej gargantuesque: ça rigole déjà bien en se gavant de Nutella.

Les derniers arrivent et le groupe se précipite à la falaise, suivis bientôt des autres clubs. Temps idéal, motivation à bloc, il n’en faut pas plus à certains pour se lancer à l’assaut de la SGDG, 7A qui occupera en continu une bonne partie du groupe tout le week-end., notamment grâce à quelques courageux qui s’engagent à poser la moulinette pour les autres.

18h sonne l’heure de la bière au village, mais avant il faut trouver le moyen de prendre une douche ! Certains dénichent un coin tranquille à la fontaine à côté du cimetière, d’autres se désapent carrément sur la place du village pour se tremper dans la fontaine gelée, sous les yeux émerveillés d’une mamie qui passe par là.

La fête organisée par le village bat son plein, cakes et kir suivis d’un repas copieux dans une super ambiance et certains restent même danser jusqu’à 2h, tant pis pour la tête en vrac sur les voies demain.

Le lendemain il y a un peu la queue pour faire les voies célèbres et certains décident qu’ils ont assez travaillé : les hamacs s’installent petit à petit dans les bois, stratégiquement placés pour regarder ceux qui bûchent.

Le dîner se déroule au camping et au feu de bois : fajitas et banane flambée au chocolat, le luxe ultime !

Dernier jour de grimpe, c’est un peu la course car la pluie est prévue pour 15h. Nous avons le temps de faire quelques voies sympa avant que le déluge ne tombe pile à l’heure, et certains terminent la SGDG sous la flotte, mais terminent malgré tout, double fierté.

 

Départ à 16h, fatigués mais heureux, et même pas rentrés trop tard : un long week-end parfait.

Transmis par Stéphanie

 

Pour partager :Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter

Ecrit par : Vincent