Ski de rando à la Tête du Ruitor

Nous sommes 8 au départ d’une belle aventure pour le Ruitor depuis la Gare de Lyon.  Ça s’annonce plutôt bien, il est tombé 10 cm de neige fraîche, la nivologie est bonne et la météo pas si horrible par rapport à ce qui était annoncé en début de semaine. Après une courte nuit au Formule 1… euh non, au Première classe de Chambéry (oui oui, on s’embourgeoise) et quelques kilomètres de gazoil de plus, on chausse les skis au pied du camion à Ste Foy direction le refuge de Ruitor. Finis les moteurs polluants, place au grand air ! Quelques déchaussages sont nécessaires mais la neige est bien là ! Rapide déjeuner une fois arrivés au refuge, déchargement du matériel inutile et c’est reparti pour un A/R à la pointe de Louprama pour une descente en neige sèche et fraîche sous le soleil, un délice 😊

 

Jour 2, jour J, c’est l’objectif de la sortie : le Ruitor c’est pour aujourd’hui ! La météo est correcte mais il fait froid et le vent non négligeable. On monte par le Glacier du grand et l’arête de l’Invernet. On fera la course avec un Guide et ses deux clients. Au final, la fable de la Fontaine du lièvre et de la tortue leur donnera raison. Le vent, le froid auront eu raison des motivations romaines du groupe et c’est au pied du plateau menant au Ruitor que nous nous arrêterons. Dommage, mais nous reviendrons te voir Monsieur Ruitor !

 

Jour 3, c’est neige, neige, brouillard et neige. Et c’est dans une ambiance fantastique que nous nous hisseront jusqu’au col de Tachuy au rythme « tortue », surtout ne pas dépasser le Guide qui est devant nous une fois de plus. Il faut bien apprendre de ses erreurs ! Arrivés au Col, c’est dépeautage, conception d’une canne d’aveugle et descente par l’itinéraire de montée ! On n’y voit rien mais la neige est bonne, il fait chaud, pas un souffle de vent, l’ambiance est magique !

 

 

Pour partager :Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter

Ecrit par : samuel