Roc14

Les enfants du « secours pop » sont venus grimper

Imprimer
Article Index
Samedi 14 avril 2012, les enfants du « secours pop » sont venus grimper
Le secours populaire français (SPF)
La FSGT

Samedi 14 avril 2012, les enfants du « secours pop » sont venus grimper

Roc14_2012avril_portes_ouvertes4Isabelle bénévole au secours populaire de Paris : « Seriez vous partant pour faire découvrir l'escalade à des enfants dont les familles fréquentent les activités du secours populaire ? » Un mail de Julien circule. Une dizaine de réponses positives arrivent. Le manège des mails commence « on se voit quand pour préparer ?» « si on faisait des gâteaux ? » « Faut-il le faire des licences ? » « Qui paie ? .... » Stop, avant de vous raconter cet après midi, petit détour idéologique, histoire de rappeler ce qui rassemble ces deux associations. !

Le secours populaire français (SPF)

LOGO_SPFCette association de solidarité est héritière des « secours rouges » du mouvement ouvrier. S'y retrouvaient des communistes, des antifascistes, des intellectuels. En 1945, l'association devient le secours populaire de France. Avec des militants issus de la déportation et de la résistance; elle organise la solidarité à l'égard des prisonniers et déportés et développe des activités destinées aux enfants : colonies de vacances, aide aux enfants des chômeurs...

Au fur et à mesure que l'exclusion grandit le SPF étend ses activités : aide alimentaire, vestimentaire, mais aussi logement, santé, vacances, culture, loisirs, sport, l'insertion professionnelle. Sa devise est vaste et généreuse « tout ce qui est humain est notre », le SPF revendique 80 000 bénévoles.

La FSGT

FSGT3Vous connaissez tous, fondée en 1936 dans l'enthousiasme du Front Populaire, la FSGT possède également des racines ouvrières. Elle revendique le droit à la pratique sportive pour les travailleurs, et cherche à promouvoir des pratiques sportives qui se démarquent du modèle dominant élitiste et chauvin. Tout en gardant son ancrage dans les valeurs du mouvement ouvrier la fédération opte pour le sport pour tous. Elle développe d'importantes innovations pédagogiques, et s'engage dans des actions sportives de solidarité internationale (lutte contre l'apartheid, action en Palestine ...).

Secours populaire et FSGT se situent dans le courant de l'éducation populaire. C'est à dire dans la multitude d'associations où les adhérents se forment mutuellement pour agir sur leurs terrains d'intervention (sportif, culturel, solidarité, ...).

Roc14_2012avril_portes_ouvertes6Fin du petit détour, voilà comment ça c'est passé. Nous étions une bonne vingtaine, identifiables par nos élégants tee-shirts vert-pomme. On pose des moulinettes à tour de bras. A 14h 30, petit brief d'organisation pour cette séance. Quelques grimpeurs mal informés apprennent sur le tas que cet après-midi est réservé pour un accueil d'enfants. « Ah bon, on savait pas, si vous voulez on peut donner un coup de main. » Embauchez, ça fait deux de plus !

Tout est largement prêt à 15H30, heure prévue d'arrivée des enfants. 15H45 toujours personne, ça sent pas bon ! Puis changement d'ambiance; le groupe arrive, un peu moins nombreux que prévu mais tout de même une vingtaine. Des petits, des grands, des maigres, des gros, des qui rigolent, des qui regardent le mur et qui le trouvent vachement haut, des qui disent que c'est rien du tout et qu'ils en ont déjà grimpé des bien plus grands ! Le moins qu'on puisse dire c'est sont sentis accueillis, et pris en charge. Avec les accompagnateurs du secours pop nous étions plus nombreux que les enfants !

Un petit mot de bienvenu, et puis les enfants s'équipent, ou plutôt les encadrants équipent les enfants. Nous sommes tellement nombreux qu'avant même qu'ils demandent de l'aide plusieurs mains sont là pour aider !

La séance démarre avec quelques jeux d'escalade pratiqués sans s'encorder. On joue à la pêche aux dégaines, à « un deux trois soleil », à « Jacques à dit ». Visiblement ça leur plait et tous les enfants sont en activité.

Une vingtaine de moulinettes sont en place. Nous constituons des cordées et chaque encadrant de roc 14 prend en charge une cordée d'enfants. Sans oublier les accompagnateurs du secours pop qui sont également sollicités. Céline va se percher sur la paroi pour les photos.

Un petit test de blocage et redescente du grimpeur débutant est effectué à la deuxième dégaine, et puis c'est parti jusqu'en haut.

Roc14_2012avril_portes_ouvertes9

Une fois les premières appréhensions surmontées, au pied du mur ça circule. Les cordées et leurs encadrants changent de voies, on recherche des voies plus dures ou plus faciles selon l'aisance ou la trouille de chacun !

Certains, parmi les plus grands, apprendront aussi à assurer, quelques cordées seront alors autonomes pour grimper en moulinette.

Au bout d'une heure et demie, les plus petits donnent des signes de fatigue. La table du gouter a du succès, dessus cohabitent des quatre quart de bas étage avec des crumbles de haut niveau, les jus de fruit, « bio » comme il se doit ! Quelques uns démarrent un foot en chaussette sur le terrain de handball avec Jon (quelle polyvalence ce garçon !)

Roc14_2012avril_portes_ouvertes8D'autres n'arrêtent pas, et enchaînent les voies, les enfants montrent un enthousiasme et une joie de grimper étonnants. Coté style et éthique, les puristes auraient sans doute des remarques à faire. Avouons que les dégaines ont souvent servi de prises. Quand à n'utiliser que des prises de la même couleur, cela leur à paru être d'une subtilité superflue ! Qu'importe, quel plaisir de voir ces gosses fiers de nous montrer leurs exploits.

Le plus réussi de cet après midi fut sans doute la rencontre réelle qui a eut lieu entre chaque cordée et son encadrant. Les enfants étaient en confiance et en complicité avec les encadrants. En retour les adultes étaient touchés par la confiance des enfants et content de leur faire découvrir le plaisir de grimper.

A 18h00, on décroche les plus acharnés, rangement rapide et le temps que chacun retrouvent manteaux et chaussures et les moineaux s'envolent.

Que penser de ce genre d'initiative ? C'est juste un « tour de manège » pour les gosses de pauvres ? Peut-être... ne crachons pas dans la soupe, c'est toujours ça de pris !

Y a-t-il des suites concrètes possibles ?

Isabelle accompagnatrice a expliqué « le SPF cherche à aller plus loin que ces séances de découverte. Nous voulons accompagner les enfants vers une pratique régulière. Pour cela il faut lever les obstacles financiers bien sûrs, mais aussi culturels ».

Nous avons prévus de nous recontacter à l'automne pour une sortie à Fontainebleau.

Petite joie du lendemain, avec un message sur répondeur. « Fanta et Nana, les deux acharnées de la séance ont mis la pression sur les accompagnateurs du SPF durant le voyage de retour. Elles leurs demandent qu'ils les aident à convaincre leurs parents de les inscrire aux séances d'escalade du mercredi. » Rendez vous est pris avec Fanta, Nana, leurs parents et la bénévole du secours pour le prochain mercredi. A suivre ...de près !

 

Listes de diffusion

À venir

sam. 26 avril - dim. 11 mai
Sortie Ceüse organisée par Faites le mur

sam. 26 avril - dim. 27 avril
Weekend Autonome à Cormot

sam. 26 avril - dim. 27 avril
Week-end débutant à Clécy

mer. 30 avril 18:00 - 22:30
Gymnase fermé

jeu. 01 mai
Gymnase fermé (férié)

sam. 03 mai - sam. 10 mai
Séjour Finale Ligure

Le calendrier complet

Flux RSS

Roc14 Roc14

Partenaires

Bannière